Le fonctionnement d’un crédit renouvelable

Prenant la forme d’une réserve d’argent, le crédit renouvelable permet de faire face à un imprévu, de rembourser un autre prêt… Outre ces contextes, ce prêt donne aussi la possibilité de réaliser différents achats, dons de matériels informatiques et de mobiliers. Notez que cet emprunt propose jusqu’à 75 000 €. Mais comment fonctionne-t-il ? Décryptage.

Quel montant peut-on emprunter avec ce prêt ?

Le crédit renouvelable est régi par le Code de la consommation. Si un particulier souhaite jouir de sa protection et de ses avantages, il ne doit pas emprunter une certaine somme. Dans le cas d’un prêt renouvelable, ce montant ne doit pas dépasser les 75 000 €. Ce crédit se présente comme une réserve d’argent que l’emprunteur peut utiliser selon ses besoins. A la différence d’un crédit affecté, cet emprunt laisse une totale liberté quant à l’utilisation des montants octroyés. Après chaque achat, la réserve diminue et se reconstitue au gré des remboursements. Cette reconstitution se fera dans la limite du montant indiquée dans le contrat. L’emprunteur a la possibilité de rattacher son prêt renouvelable à une carte de crédit. Ceci lui permettra de faire des achats sur des sites marchands et de retirer de l’argent.

Quelle est la durée d’un prêt renouvelable ?

Conformément au Code de la consommation, la durée d’un crédit renouvelable est d’un an. Il peut toutefois être reconduit chaque année. Cette reconduction ne sera proposée qu’après une vérification au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Le prêteur doit s’assurer que le particulier n’a connu aucune incidence quant au remboursement de son crédit renouvelable. Il s’assure également de la solvabilité de l’emprunteur. Si ce dernier répond favorablement aux critères voulus, la banque lui informera des conditions de la reconduction de son contrat. Elle en fera de même avec les modalités de remboursement des sommes dues restantes. L’organisme bancaire s’y prend en général 3 mois avant la date d’anniversaire du contrat. Si le particulier ne s’oppose pas à reconduction, celle-ci sera tacite et le contrat se renouvelle pour un an. Notons qu’un emprunteur est en plein droit de refuser les modifications de l’établissement bancaire. Pour notifier son opposition, il doit envoyer un bordereau-réponse de refus sous un délai de 20 jours à la banque.

Comment se déroule son remboursement ?

Le remboursement d’un crédit renouvelable a lieu tous les mois. Depuis 2011, les conditions de ce remboursement ont été revues. Ainsi, si le capital est inférieur ou égal à 3 000 €, la durée de remboursement est de 36 mois. Au cas où ce montant excède les 3 000 €, le remboursement s’étalera alors sur 60 mois. Avec un taux variable, le montant des mensualités fluctue d’un mois à l’autre. Il peut être réduit ou augmenté, selon la capacité financière de l’emprunteur. Par ailleurs, le Code de la consommation autorise le particulier à payer ses mensualités de façon anticipée. L’organisme prêteur est en droit de refuser le remboursement selon certains critères. Par ailleurs, en cas de difficulté financière, le particulier peut aussi demander un report des échéances. La durée de ce report varie d’un organisme bancaire à l’autre. Renseignez-vous au préalable avant de signer un contrat. Un report ne peut en général être accordé plus deux fois par an. Tout au long de cette phase, l’emprunteur n’a pas le droit d’utiliser son crédit renouvelable.