Comment s’occuper de son jardin de façon complètement bio ?

Vous disposez d’un joli jardin. Vous en avez assez d’utiliser des produits toxiques pour traiter les mauvaises herbes ou faire fuir les nuisibles qui s’attaquent à votre potager. Les enjeux environnementaux sont dans l’air du temps. Chacun a bien pris conscience du fait qu’à son échelle, il devait agir pour prendre soin de la planète. Mais comment faire au quotidien dans votre jardin pour être plus respectueux de l’environnement ? C’est ce que vous allez découvrir ci-dessous.

Faire bon usage de l’eau

L’eau douce est une ressource rare. Les nappes phréatiques baissent et ne se regénèrent jamais complètement avec les périodes de sécheresse qui se succèdent année après année. L’agriculture intensive utilise des quantités astronomiques d’eau. Nous sommes également tous responsables de grandes déperditions d’eau dans nos gestes du quotidien. Pourtant, quelques bonnes habitudes permettent de faire un usage plus approprié de l’eau. C’est que l’une des solutions apportées par le blog bio en Lorraine. Par exemple, au moment d’arroser votre potager, installer un système goutte à goutte plutôt que d’arroser les feuilles avec un tuyau. Cela sera beaucoup plus efficace. Chaque goutte d’eau ira ainsi directement à la plante.

Ensuite, songez à arroser le soir plutôt qu’en pleine journée. L’évaporation est beaucoup plus faible lorsque la température baisse. La plante va bénéficier de l’humidité pendant une durée bien plus longue. Ainsi, vous n’aurez pas besoin d’arroser aussi souvent pour qu’elle reçoive au final la même quantité d’eau. Vous pouvez également installer un paillage autour de vos plantes pour conserver une certaine humidité au niveau du sol.

Planter des semis adaptés à votre région

Les plantes sont très sensibles à leur environnement. Vous ne ferez pas pousser des palmiers sur la banquise ou des tomates dans le désert. Cela peut sembler évident mais malheureusement, on a souvent tendance à vouloir cultiver des espèces inadaptées au terrain ou au climat de la région. Avant de planter un arbre ou de semer votre potager, prenez le temps de vous renseigner sur l’adéquation entre votre souhait et le contexte local. Ensuite, veillez à faire vos plantations à la bonne période, lorsqu’il n’y a pas de gel ou qu’il ne fait pas trop chaud. La plante a besoin de pouvoir commencer à s’enraciner et se développer en dehors de périodes extrêmes de froid ou de chaleur.

C’est ce développement qui lui permettra ensuite de résister lorsque le climat sera rude. On comprend aisément pourquoi. Une plante qui vient d’être mise en terre n’a pas encore eu le temps de développer son réseau de racines de façon très profonde. Lorsqu’il fait très chaud, les racines profondes vont permettre de trouver de l’humidité, humidité qu’elle ne trouve plus en surface où la terre est complètement desséchée.

C’est exactement la même chose en hiver. Les racines bien ancrées en profondeur gèleront moins facilement et assureront à la plante un redémarrage en douceur dès les premiers rayons de soleil du printemps.

Retrouver le sens de l’effort

Il y a encore peu de temps, la facilité était d’arroser ses plantes avec des produits phytosanitaires pour les débarrasser de tous les nuisibles et des mauvaises herbes. Le problème, c’est que ce n’était pas du tout bon pour l’environnement. Alors pourquoi ne pas retrouver tout simplement le goût de l’effort ? Avec un outil adapté, vous pourrez facilement venir à bout des mauvaises herbes dans votre jardin. Ce petit travail manuel vous permettra de faire du sport en plein air. C’est excellent pour la santé.