Les maladies contagieuses chez l’enfant

La crèche est une structure collective qui accueille les enfants en journée pendant que leurs parents travaillent. C’est donc un endroit très fréquenté en permanence. La présence des germes n’est alors pas surprenante. De ce fait, les enfants se transmettent certaines maladies entre eux. Et ce, même si les crèches prennent des mesures strictes en matière d’hygiène. A vrai dire, la contagion de certaines maladies est quasiment inévitable. En fait, ceci est dû à la fragilité des enfants et non à un défaut d’hygiène. Découvrez ces maladies contagieuses dans cet article.

Les maladies contagieuses nécessitant une éviction obligatoire

Chaque crèche Lyon est un lieu adapté aux besoins des enfants dès l’âge de deux mois. Ainsi, des règles d’hygiène y sont pratiquées pour les protéger au mieux contre les maladies. Toutefois, les germes sont constamment présents puisque la crèche est un lieu très fréquenté. La contagion de certaines maladies est donc quasiment inévitable malgré les règles d’hygiène. Il s’agit souvent du rhume. Or, certaines maladies sont plus graves et entraînent une exclusion temporaire en dehors des structures collectives. Il s’agit des suivantes :

  • L’angine à streptocoque,
  • La scarlatine (une forme d’angine à streptocoque),
  • La coqueluche,
  • L’hépatite A,
  • L’impétigo (lésions étendues),
  • Les infections invasives à méningocoque,
  • Les oreillons,
  • La rougeole,
  • La tuberculose,
  • La gastro-entérite à Escherichia coli entérohémorragique,
  • La gastro-entérite à Shigella sonnei…

A présent, le COVID-19 est également une maladie contagieuse nécessitant une exclusion. Cela peut même entraîner la fermeture d’une crèche en fonction du nombre de cas. Cela étant nécessaire pour limiter la propagation du coronavirus.

Le processus de contamination des maladies contagieuses

La contagion est la propagation d’une maladie. Cela peut concerner une ou plusieurs personnes. On peut attraper une maladie par contact direct avec la personne contaminée (poignée de main, toux, salive…). Il est également possible de l’attraper par contact indirect (vêtements, jouets, draps…). Cela dépend en fait de la nature de la maladie en question. La durée de la contagion dépend également de la maladie. Dans certains cas, elle n’est contagieuse que durant une période déterminée. Après cela, elle n’est plus contagieuse avant la disparition des symptômes. Dans d’autres cas, la maladie est contagieuse avant même l’apparition des premiers symptômes. Ce qui peut expliquer une transmission importante dans les crèches et l’impossibilité d’éviction. Prenons le cas de la varicelle par exemple. Elle est contagieuse quelques jours avant l’apparition des boutons. Cela dure jusqu’à 5 jours après l’apparition de ces derniers. Quant à la rougeole, elle est contagieuse environ 3 jours avant les premiers symptômes. Cela dure jusqu’à 5 jours après l’apparition de ces derniers. En tout cas, les maladies contagieuses sont généralement dues à un virus, un champignon, une bactérie ou à un parasite. Aussi, leur contagion est très variable.  De même que leur période d’incubation. Par exemple, celle de la varicelle est de 15 jours. En revanche, la période d’incubation dure 3 semaines pour les oreillons et 48 heures pour la bronchiolite. Ainsi, peu importe la crèche Lyon où vous envoyez votre enfant, certaines maladies infantiles sont inévitables. Elles aident même à renforcer le système immunitaire de celui-ci. En effet, en entrant dans une crèche, votre enfant sera constamment en contact avec d’autres enfants. Cela apprend à son corps à se défendre contre les maladies. Ce qui fortifie ses défenses immunitaires. Autrement dit, le contact avec les autres enfants protégera le vôtre à long terme contre les virus.

Que faire en cas de COVID-19 en crèche ?

Si des cas de COVID-19 sont constatés dans la crèche de votre enfant, gardez-le à la maison. Dans ce cas, organisez les modalités de télétravail avec votre employeur. De cette façon, vous pourrez rester chez vous avec votre enfant le temps que la crèche redevienne un endroit sûr. Si le télétravail n’est pas possible, demandez un arrêt de travail. Cela dure 14 jours calendaires et c’est indemnisé.