23 juillet 2019

Les bienfaits de la micro-sieste

Notez cet article svp !

Faire la sieste : un luxe réservé aux nantis, aux fainéants, aux jeunes enfants, aux insomniaques, aux séniors… Autant d’idées reçues que même des entreprises de renom comme Google, la NASA, le Huffington Post, Ben & Jerry’s – pour n’en citer que quelques-uns – combattent ardemment, en invitant leurs salariés à des moments de détente par le biais de micro-siestes réparatrices. Protéger notre santé, devenir plus productif, nous revitaliser en milieu de journée : zoom sur les bienfaits de la micro-sieste.

La micro-sieste : posologie et mode d’emploi

Qu’il soit appelé « sieste flash » « power nap » (en anglais) ou « micro-sieste », le principe du repos diurne est articulé autour d’un sommeil léger de très courte durée, de 10 à 20 minutes, selon les individus. Au-delà de cette limite, le risque est de tomber dans le sommeil profond, l’étape qui suit naturellement les phases initiales d’endormissement et de sommeil léger. Ainsi, pour éviter d’avoir du mal à refaire surface et pour ne pas impacter le sommeil de la nuit suivante, une période de 20 minutes maximum est conseillée.

Une micro-sieste réussie nécessite la mise en commun de quelques éléments importants. À commencer par l’ambiance qui doit être calme, confortable et à l’abri de toute forme de distraction. Il est hors de question de se mettre en pyjama et de se glisser sous la couette… mais une position allongée est souhaitable pour assurer une bonne micro-sieste. L’endroit choisi doit être propice au sommeil léger et, s’il le faut, une alarme peut être utilisée pour s’assurer que la limite des 20 minutes n’est pas dépassée.

En outre, il est possible de pratiquer l’art de la micro-sieste dans les transports en commun comme au bureau ou chez soi. En se concentrant sur sa propre respiration, les muscles se relaxent et l’on se laisse aller à la détente. Une musique douce peut être un bon moyen de faciliter l’endormissement et le passage dans le stade de sommeil léger.

Les avantages de la micro-sieste

La micro-sieste consiste à favoriser la relaxation du corps et du cerveau et à abaisser l’ensemble des rythmes biologiques. Il s’agit d’entrer dans le sommeil léger et de marquer, au milieu de la journée, une coupure antistress qui apporte l’énergie dont le corps –le cerveau en particulier – a besoin pour fonctionner de manière optimale. Généralement pratiquée après le repas de midi (vers 14 heures), elle arrive à point nommé, au moment où l’individu peine à se concentrer, où son attention baisse et sa fatigue se fait ressentir.

Les défenseurs de la micro-sieste affirment qu’elle augmenterait les capacités intellectuelles de 20%. C’est peut-être pour cette raison que de nombreux grands noms comme Victor Hugo, Archimède ou encore Isaac Newton la pratiquaient assidument !

Parmi les avantages de la micro-sieste :

  • Elle permet de recharger ses batteries rapidement
  • Elle remet le cerveau en état d’alerte
  • Elle impacte sur la performance des individus
  • Elle améliore la capacité d’attention et de mémorisation
  • Elle réduit la tension artérielle
  • Elle agit directement sur l’humeur des individus

En outre, il a été démontré que la micro-sieste produit des effets positifs sur l’organisme, en prévenant les dommages au niveau des cellules, notamment celles du foie, des poumons et de l’intestin grêle. Les scientifiques ayant démontré l’effet du manque de sommeil sur la réduction de la testostérone et sur l’hormone de croissance, ils ont également prouvé que le niveau de testostérone augmente avec la quantité de sommeil. Bien qu’il n’ait pas été démontré qu’il existe une relation de cause à effet entre la micro-sieste et l’augmentation du niveau de testostérone, il est plus que probable que quelques minutes de sommeil par jour influent sur ce dernier.

La micro-sieste en entreprise

Certaines grandes entreprises américaines ont installé des pièces dédiées à la sieste au sein de leurs locaux, à l’instar de Google, Uber, Ben & Jerry’s ou encore la NASA. Pour elles, le constat est simple : le repos diurne stimule la productivité et la créativité de leurs employés.

Aujourd’hui, les salles de sieste forment davantage l’exception que la règle en entreprise, mais les études portent à croire que les avantages immédiats de la micro-sieste en entreprise sont suffisants à faire réfléchir les dirigeants quant à leur mise en place.

Longtemps considérée comme une perte de temps, surtout dans le milieu de l’entreprise, la micro-sieste est pourtant une pratique courante dans certains pays. Au Japon, par exemple, le power nap est intégrée dans les habitudes des employés et ardemment encouragé de la part des dirigeants. En Chine, le repos étant inscrit dans la Constitution, les employés y ont recours au moment opportun.  En Europe, les entreprises réalisent petit à petit que la micro-sieste a des effets positifs sur le travail et la productivité des collaborateurs, perdant ainsi son côté « tabou » pour venir s’installer comme une pratique que les RH sont de plus en plus nombreux à défendre.

Lutter contre la somnolence en ingérant du café ou des boissons énergisantes ou se laisser aller à quelques minutes de sommeil réparateur ? La question de la micro-sieste se pose à tous les individus. Bénéficier d’un sommeil léger d’une vingtaine de minutes pour mieux se concentrer, mieux travailler, mieux apprendre… la micro-sieste est une habitude qui a du sens !

Dormir devient un plaisir 🙂

Cet article parle de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *