L’écotourisme, où quand voyage et écologie font bon ménage…

Depuis quelques décennies, le tourisme de masse s’est développé dans tous les pays du monde. L’Homme n’ayant jamais pu autant communiquer et se déplacer, les voyages sont désormais un véritable pilier économique pour les nations. Toutefois, ses conséquences sur l’environnement sont souvent désastreuses. Cela provoque notamment une consommation accrue des ressources naturelles locales, mais aussi une réelle augmentation de la pollution. De plus, le tourisme met en danger la biodiversité par l’urbanisation constante des milieux naturels.

Nous pourrions, par exemple, citer la surfréquentation des littoraux qui met en danger les récifs coralliens et l’écosystème marin. Aussi, nous pourrions évoquer la déforestation massive dans certaines zones pour créer sans cesse de nouvelles attractions touristiques. Heureusement, l’être humain prend de plus en plus conscience de l’urgence climatique et environnementale. Ainsi, s’est développée une manière alternative de visiter d’autres lieux et pays : l’écotourisme.
L’écotourisme, ou tourisme vert, est né dans les années 1980, avec la conscientisation progressive de l’urgence environnementale. À l’époque, le bien-être de notre planète était au cœur de nombreux débats. La question du tourisme de masse et de ses problématiques s’est donc naturellement posée. Aussi, de nombreuses personnes se sont tournées vers une autre alternative de voyage.
L’écotourisme est donc une forme de tourisme engagée en faveur de la protection environnementale et du développement durable. Elle vise donc à protéger les ressources naturelles d’un lieu, ainsi que sa biodiversité. Toutefois, cette démarche nécessite une sensibilisation aux enjeux environnementaux, mais aussi sociaux, de l’endroit que l’on visite.
En effet, l’objectif n’est pas non plus de pratiquer un écotourisme en faveur des multinationales. L’idée est non seulement de protéger l’environnement, mais aussi de contribuer à l’économie locale.
Pour cela, il est possible d’encourager des entreprises qui ont à cœur le développement durable et l’amélioration des conditions de vie des populations. On pense, par exemple, à DailyLama, qui s’engage auprès de Volunteers Without Borders pour préserver la biodiversité en Thaïlande. De la même manière, l’association participe à de nombreux projets de scolarisation des enfants. Le tourisme vert n’est donc pas seulement orienté vers la protection de notre planète, il est aussi nécessairement solidaire.

Comment passer en mode tourisme vert ?

Comme nous le disions, l’écotourisme nécessite d’abord une prise de conscience des enjeux environnementaux et sociaux de votre destination de voyage. Cela vous permettra de vous sensibiliser aux différentes causes que vous allez défendre à travers votre engagement.
Il est donc nécessaire de se renseigner sur un pays ou une région avant de la visiter. C’est une première étape de votre démarche écoresponsable, qui va certainement vous permettre de mieux identifier ce que vous voulez découvrir ou non lors de votre voyage. En effet, certaines attractions particulièrement attrayantes pour les touristes sont, bien souvent, de véritables fléaux pour l’environnement ou la biodiversité.
On peut citer, par exemple, le problème de la maltraitance des éléphants de tourisme en Thaïlande. De la même manière, il est aisé de parler des nombreux parcs aquatiques ou animaliers qui torturent leurs habitants pour amuser les voyageurs.
Afin de mieux vous renseigner sur votre destination de voyage, et sur les activités à éviter, vous pourrez vous informer auprès de différents sites. L’un des plus populaires est celui de Responsible Travel. Leur algorithme vous permet de choisir la destination de votre choix, et de savoir quelles activités privilégier pour ne pas participer à la dégradation des écosystèmes et de l’environnement. De la même manière, ils vous proposeront une liste de logements et loisirs écoresponsables pour votre voyage. Les sites engagés comme Green Key ou I Like Local sont aussi d’excellents services pour passer en mode tourisme vert.

Pour aller plus loin…

Néanmoins, vous pourriez également choisir de vouer votre voyage à la protection de l’environnement. Cela vous permettrait non seulement de visiter de magnifiques destinations, mais aussi de participer au développement durable. Si vous recherchez une expérience de ce genre, vous pouvez vous engager auprès de sites comme Project Abroad. Vous serez alors invités à contribuer à la préservation de milieux naturels en danger comme les forêts tropicales et les récifs coralliens.
Pour les amoureux des animaux, nous vous conseillons de vous tourner vers des associations comme Cybelle Planète. Cette organisation vous permettra de défendre la cause animale durant votre voyage. Vous serez, par exemple, amené à entretenir des habitats naturels, voire prodiguer des soins aux animaux. Votre voyage sera donc des plus enrichissants et positifs !
Alors, prêts à passer en mode écotourisme ?