Le glutamate de sodium : l’ingrédient mystérieux des restaurants chinois

Le glutamate de sodium : l’ingrédient mystérieux des restaurants chinois
5 (100%) 1 vote[s]

Le glutamate de sodium ou E621 est un additif alimentaire utilisé comme exhausteur de goût, un stimulateur chimique très puissant qui renforce le goût des ingrédients pour stimuler les papilles gustatives, mais aussi pour utiliser les matières premières en très petites quantités tout en maintenant le goût.

Où peut-on le trouver ?

On le retrouve largement dans les plats asiatiques, en particulier dans les plats chinois : nems, riz cantonais, nouilles, soupes, poulet à la citronnelle, poulet à la citronnelle, porc au caramel, etc. Il est aussi l’un des principaux composants de la sauce soja. Mais malheureusement, il est également présent dans de nombreux produits industriels : sel, poivre, huile, légumes en conserve, chips, hamburgers, boissons non alcoolisées, etc.

Syndrome du restaurant chinois

Le glutamate de sodium est accusé d’être responsable du « syndrome du restaurant chinois », un ensemble de symptômes qui apparaissent après un repas dans un établissement chinois : nausées, vomissements, crampes d’estomac, réactions allergiques, maux de tête, douleurs musculaires, étourdissements ou fatigue extrême.

On soupçonne également qu’elle favorise la prise de poids en stimulant l’appétit et qu’elle peut aussi entraîner une augmentation importante du niveau d’insuline produit par le pancréas, ce qui peut augmenter le risque de diabète de type 2.

Plus grave encore, elle est soupçonnée de jouer un rôle dans le développement de maladies neurodégénératives causant la destruction de cellules nerveuses, comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou la s’rose en plaques.

Comment puis-je l’éviter ?

Pour éviter cela, vous pouvez lire les étiquettes des produits industriels où il est généralement appelé E621, glutamate de sodium ou glutamate monosodique, et bien sûr, vous pouvez également utiliser l’application Yuka pour le détecter plus facilement 😊

Dans les restaurants asiatiques, il est malheureusement difficile de l’éviter, mais certains restaurants commencent à se mettre dans des « no-GSM » comme le restaurant Aname à Paris, un bistrot vietnamien situé à Montmartre et dans les Batignolles.