Fonctionnement d’une mutuelle santé

La mutuelle santé, également nommée complémentaire santé, est un remboursement en complément à la sécurité sociale ou assurance maladie. En France, l’assurance santé est obligatoire pour tous les travailleurs selon la classe socio-professionnelle dans laquelle ils se trouvent.

Toutefois, la prise en charge de la sécu se limite à une partie du remboursement des frais médicaux. Généralement, elle s’élève à hauteur de 70% des dépenses liées à la santé. Le reste à payer revient alors à la charge du patient, sauf si celui-ci est souscrit à une complémentaire santé. Cette assurance est donc une sorte de garantie qui optimise la couverture médicale et qui allège le reste à charge.

Mutuelle santé, comment ça marche ?

À la différence de la couverture santé traditionnelle, la mutuelle santé n’est pas obligatoire. Les personnes exerçant une profession sont libres de choisir de se souscrire ou non à cette complémentarité à la sécurité sociale. Et comme toutes les assurances, ce moyen de couverture santé fait l’objet d’une cotisation, mais qui s’effectue d’une manière différente.

Le caractère optionnel de la mutuelle santé fait que ses débours se calculent d’une autre façon que les assurances ordinaires. En effet, son montant ne va pas dépendre des revenus d’un salarié. Cette complémentarité a une valeur fixe déterminée en fonction de plusieurs facteurs. Elle est établie selon le type de couverture choisi, les revenus, l’âge ou encore le statut professionnel du demandeur.

En outre, même si cette caution est optionnelle à titre individuel, un employeur est dans l’obligation d’attribuer une assurance médicale collective à ses employés. Dans ce cas, les avantages de cette complémentaire santé d’entreprise peuvent être étendus au conjoint et aux enfants d’un salarié.

Concernant les modalités de remboursement, un adhérent à cette complémentarité ne va rien payer si le médecin traitant accepte la carte mutuelle. C’est l’assurance maladie et la complémentarité santé qui vont s’en occuper. Dans le cas contraire, l’affilié au service sera remboursé dans les cinq jours après le paiement de sa facture par ses moyens.

Comment la choisir ?

Un contrat de mutuelle santé s’obtient auprès d’une entreprise d’assurance ou d’une institution de prévoyance, qui est souvent appelée « mutuelle ». Et pour mieux choisir cette garantie, il est indispensable d’effectuer une comparaison des services octroyés par chaque accord suggéré. Il faut par la suite comparer chaque contrat auprès de plusieurs institutions qui le propose pour trouver le meilleur compromis.

Il faut noter que les contrats de complémentaire santé qui suggèrent de forts taux de remboursements sont en général les plus onéreux. Par conséquent, il convient de choisir la meilleure offre en accord avec le montant de la couverture santé déjà bénéficié.

Dans le but de simplifier cette recherche, il est recommandé d’utiliser un comparateur en ligne pour choisir la meilleure mutuelle santé. Cet outil donne la possibilité d’effectuer des simulations afin de suggérer des offres pertinentes répondant aux besoins du demandeur.

Et avant toute souscription, il est important d’évaluer les différentes garanties énoncées dans le contrat ainsi que le délai de remboursement. Les meilleurs assureurs promettent un remboursement dans les 48h et permettent la possibilité d’évolution de contrat selon les besoins du bénéficiaire.

Quels sont ses avantages ?

Les garanties optionnelles octroyées par une mutuelle santé sont nombreuses. Cependant, chaque service d’assurance santé suggère des formules différentes dont certaines propositions peuvent mieux convenir que d’autres. C’est une raison supplémentaire de privilégier la comparaison en ligne pour mieux décider de l’assureur santé à adhérer.

Mais d’une manière générale, les principales prises en charge d’une mutuelle santé sont :

  • Les soins médicaux et les consultations ;
  • Les remèdes acquis en pharmacie ;
  • Les frais d’hospitalisation ;
  • Les soins dentaires et les prothèses dentition ;
  • Les soins optiques ;
  • Les appareils d’aide auditive.

En fonction de l’institution de prévoyance, la liste de prise en charge peut être plus longue et mieux détaillée. Par exemple, certaines mutuelles proposent le remboursement des lunettes ou des lentilles de contact pour des soins ophtalmologiques. Ou dans le cas d’une hospitalisation fréquente, elle peut offrir les mêmes bénéfices à un membre souscrit.